mardi 31 décembre 2013

Des nouvelles

Bonjour!

Je m'excuse de ne pas être plus souvent présente sur le blog, j'ai des tas de recettes en attente d'être rédigées et publiées. Il me faut prendre de l'avance, une bonne résolution pour 2014? Oui je vais m'y mettre promis.

En attendant, je bosse sur un projet personnel qui me prend du temps et de la job en cuisine! Mon test du mois de décembre semble concluant et les messages des clients sont encourageant... Maintenant à voir si le projet se concrétisera en 2014, tout dépendra des surprises que cette nouvelle année nous réserve...

Je vous souhaite à tous un joyeux temps des fêtes et au plaisir de partager mes recettes avec vous l'année prochaine ;)

À bientôt
Céline

jeudi 28 novembre 2013

Cake addict - Cake banane et pépites de chocolat

Me revoilà avec un cake, cela faisait longtemps non? Et bien il faut croire qu'il me manquait la neige pour avoir une envie de cake. Pourtant j'en ai fait des cakes, surtout mes classiques dont j'ai déjà parlé ici, ou ici.

J'avais acheté de la farine d'avoine il y a un moment pour faire une recette, sauf qu'entre temps j'ai perdu la recette. Depuis je cherche des idées pour utiliser cette bonne farine. Voilà que mon super magazine Coup de Pouce, me propose un cake à la farine d'avoine! Quel bonheur, quelle joie! J'ai su tout de suite que je voulais le faire, en plus il avait l'air bien bon ce cake.

À la base c'est un cake que l'on peut faire sans lactose, ayant la chance d'avoir aucune intolérance dans la famille j'ai juste remplacer le lait d'amande (ou boisson d'amande) par du lait de vache. Je suis sûre qu'il va vous plaire ce cake.

Préparé en 2-3 mouvement, le mixeur fait le plus gros du travail, ce cake vous plaira matin, midi, goûter et soir! Allez-y et surtout régalez vous!

Cake banane et pépites de chocolat




Ingrédients :
  • 122 grs de farine d'avoine (1 tasse)
  • 121 grs de farine tout usage (3/4 tasse)
  • 1 c.a.s (table spoon) de poudre à pâte (levure chimique)
  • 1/2 c.a.c (teaspoon) de sel
  • 1 grosse banane
  • 80 ml d'huile végétale (canola pour moi)
  • 80 ml de lait ou boisson d'amande 
  • 1 c.a.c (teaspoon) d'extrait de vanille
  • 2 œufs
  • 180 grs de pépites de chocolat mi sucrée

Préparation :

Préchauffer le four à 180°C.

Verser les farines, le sel et la poudre à pâte dans un grand saladier et mélanger.

Dans le mixeur, mettre la banane, l'huile, le lait et l'extrait de vanille, mixer jusqu'à ce que la préparation devienne lisse. Ajouter les œufs un par un, donner un coup de mixeur entre chaque œuf.

Verser le tout dans le saladier avec les farines. Ajouter les pépites de chocolat et mélanger avec une spatule.

Beurrer et fariner un moule à cake si nécessaire ou prendre votre moule à cake en silicone (comme moi). Verser la pâte dans le moule et enfourner pour 45-50 minutes. Vérifier la cuisson, 10 minutes avant la fin, planter un pique en bois dans le cake, il doit ressortir sec, si c'est la cas arrêter la cuisson, sinon continuer. 
Mon cake a cuit 40 minutes, mais cela dépend des fours.

Laisser refroidir un peu avant de démouler, poser le cake sur une grille et laisser refroidir complètement (pour les patients).

Sources : recette inspirée du Coup de Pouce, octobre 2013

mardi 12 novembre 2013

Poulet miel sésame et topinambours sautés

Pour ma fête j'ai reçu deux beaux livres de cuisine, moi qui était en manque, j'ai été comblée. J'ai donc reçu mon premier livre de Jamie Oliver, Jamie en 15 minutes et le livre qui me faisait envie depuis des lustres, Pâtisserie l'ultime référence de Christophe Felder.

Depuis je les lis et je teste des recettes au hasard et au grès de ce que j'ai dans mon frigo. Hier soir, j'avais des hauts de cuisse, ne sachant pas trop quoi faire avec et ayant envie de changer un peu j'ai ouvert mon Jamie. J'y ai trouvé une recette qui me plaisait bien et n'ayant pas tous les ingrédients j'ai pris uniquement la partie qui concerne le poulet ;) ! Je reviendrai bientôt promis avec une recette testée que je n'oublierai pas de prendre en photo...

Je profite encore du marché, avant qu'il ne ferme pour l'hiver. Lors de ma dernière ballade là-bas, j'ai acheté des topinambours, je ne me souvenais pas y avoir déjà gouter, donc je les ai vu, je les ai pris! La vendeuse m'a dit qu'elle les cuisine souvent en cubes comme des pommes de terre sautées. J'ai décidé pour une première d'y aller avec ça (disons aussi qu'hier soir je n'étais pas très inspirée).

Comme mon souper a plu à tout mon petit monde, j'ai décidé de partager la recette avec vous. Il ne s'agit de rien d'extraordinaire, c'est bon tout simplement.


Poulet miel sésame et topinambours sautés



Ingrédients :
  • 6 hauts de cuisse de poulet
  • 1 c.a.c (teaspoon) de 4 épices (ou 5 si vous avez)
  • 1 c.a.s (table spoon) de miel liquide
  • 1 citron vert
  • 1 c.a.s de graines de sésame blanches
  • Topinambours (j'avais un petit sac, je ne me souviens pas du nombre de topinambours qu'il y avait dedans, oups.)
  • Sel & poivre au goût
  • Huile d'olive
  • 1 peu de beurre (parce que j'aime ça...)
 
Préparation : 

Enlever la peau sur les hauts de cuisse de poulet, enlever les os aussi. Mettre les morceaux dans une feuille de papier cuisson (parchemin), saler, poivrer au goût et ajouter les épices. Mélanger avec les mains pour que le sel, le poivre et les épices se répartissent bien sur les morceaux de poulet.
Fermer le papier cuisson et avec un rouleau à pâtisserie, taper sur le poulet (excellent si on veut évacuer le stress de la journée :)).

Laver les topinambours, bien les frotter sous l'eau. Enlever les extrémités et couper les en petits cubes.

Prendre deux grandes poêles, dans une faire chauffer un peu d'huile d'olive dans l'autre faire chauffer un peu de beurre.

Mettre les morceaux de poulet dans la poêle avec l'huile, faire cuire et retourner les morceaux pour qu'ils soient bien dorés.

Mettre les cubes de topinambours dans la poêle avec le beurre, faire cuire en remuant de temps en temps pour que les cubes dorent bien aussi.

Quand les morceaux de poulet sont bien doré, presser le citron vert. Ajouter le miel sur le poulet, puis le citron vert et les graines de sésame. Mélanger bien pour enrober les morceaux de poulet. Laisser caraméliser un peu, puis réserver au chaud si possible ou sur feu très très doux.

Vérifier la cuisson des cubes de topinambours en goûtant (cela a du bon la cuisine!), j'ai choisi des les garder pour ma part un peu croquant.

Servir et déguster!

Sources : Jamie en 15 minutes, recette Laska thaï de poulet Nouilles et bouillon de courge épicé (elle doit être super bonne cette recette quand on a tout ce qu'il faut)








mardi 22 octobre 2013

Lasagnes de courge Hubbard et à la coriandre

Vous vous souvenez de la courge Hubbard dont je vous ai parlé la semaine dernière? Nous l'avons cuisiné ce week-end. Nous, car mon amoureux m'a aidé à la couper. Faut dire qu'elle était bien grosse cette courge. 

Qu'avons nous fait avec? De la soupe (recette à venir), de la purée (classique) et des lasagnes, j'ai même essayé d'en congeler des morceaux. C'est économique non?

Bref après avoir fait deux types de velouté avec cette courge, j'ai eu envie de changer un peu et je devais la cuisiner là maintenant. 

En feuillant, mes livres de cuisine j'ai retrouvé cette recette que je voulais faire depuis un moment, mais que j'avais complètement oubliée. J'avais trouvé des pâtes fraiches pour lasagnes à l'épicerie l'autre jour, n'ayant pas encore de machine à pâte je ne peux les faire moi-même ;( (message subliminal? non, non, pas du tout).

Mais quelle erreur, d'avoir oublier cette recette si longtemps! C'est bon et surprenant, à manger seules ou en accompagnement ces lasagnes sont trop bonnes! La préparation devient comme une mousse, cela fond dans la bouche. À essayer, faire et refaire sans modération!

Lasagnes à la courge Hubbard et 
à la coriandre 

La fameuse courge


Face à ce plat les soupes n'ont eu aucune chance...
J'ai voulu essayé de vous montrer le côté mousseux mais, je ne suis pas une super photographe...


Ingrédients :
  • feuilles de lasagnes fraiches (nombre selon votre plat)
  • 700 grs de chair de courge (Hubbard pour moi mais je suis sure que le potiron/citrouille conviendrait aussi)
  • 300 ml de lait
  • 1 oignon
  • 50 grs de beurre
  • 4 jaunes d'oeufs
  • coriandre fraiche (1 bouquet pour les mordues ou quelques feuilles au goût quoi!)
  • 1 pincée de cumin
  • 2 c.a.s (tablespoon) d'huile d'olive
  • Sel & poivre au goût
  • gruyère râpé pour gratiner le tout
Préparation :

Préchauffer le four à 190°C.

Éplucher l'oignon et l'émincer.
Faire fondre le beurre dans une grande casserole et y faire blondir l'oignon. 
Ajouter les morceaux de courge, bien remuer pour qu'eux aussi soient enrober de beurre. 
Ajouter le lait. Saler et poivrer puis laisser cuire 15 minutes.

Réduire en purée la courge avec un presse purée. Ajouter les jaunes d’œufs et le cumin, mélanger et réserver.

Huiler un plat à gratin. Mettre de la purée de courge au fond du plat, déposer une feuille de lasagnes, remettre de la purée et quelques feuilles de coriandre, puis une feuille de lasagnes et ainsi de suite jusqu'à ce que votre plat soit bien rempli ou que vous n'avez plus d'ingrédients. Terminer par une couche de purée et quelques feuilles de coriandre.
Râper un peu de gruyère et le mettre sur le plat.

Enfourner à 190°C pour 30 minutes.

Dégustez seul en plat principal ou en accompagnement.

Source : inspirée de Lasagnes de Catherine Quévremont, éditions Marabout

lundi 21 octobre 2013

Cheesecake NY

Je vous avoue que cela fait un bon moment que je veux faire un cheesecake. C'est un gâteau qui m'intriguait pas mal et pourtant malgré ma légendaire curiosité, je n'en avait jamais mangé. En tout cas, si j'en ai mangé, il ne m'a pas marqué. J'ai une mémoire sélective ;), c'est mieux que de poisson rouge!

C'est alors que Culino Versions nous propose le thème «Cheesecake» pour le mois d'octobre. Quelle belle idée! Je m'y suis inscrite tout de suite. Après le plus dur a été le choix, j'avais mis de côté 4/5 recettes de cheesecakes (classique, sans cuisson, à la citrouille, etc.). J'ai opté pour le classique (enfin il me semble), le New York Cheesecake.

J'ai fait un mix avec deux recettes, car je voulais aussi découvrir les biscuits Graham, encore une découverte. Ces biscuits m'ont fait penser aux biscuits «thé» ou encore avec des spéculos cela devrait être très bon aussi.

Le cheesecake a aussi été approuvé par deux habitués du cheesecake mes voisins, qui se sont régalés ;)! Merci. ils nous ont bien aidé car cela fait un bon gros gâteau et pour deux, cela fait beaucoup ;)!

Cela demande un peu de temps, un moule assez haut, durant la cuisson le gâteau à doubler de volume. Voici la recette et régalez-vous sans vous soucier de votre ligne, il est light!
 
New York Cheesecake light

Prêt pour le four!
La taille du moule me semble un brin important, j'ai utilisé un moule à manqué de 24cm de diamètre
À la sortie du four, il avait craqué au dessous, un peu de framboises et ni vue ni connue!
Le résultat!

Ingrédients :
Pour la croute, la quantité correspond à la taille de mon moule à manqué.
  • 2 tasses de biscuits graham émiettés (16 biscuits environs)
  • 6 c.a.s (tablespoon) de sucre
  • 2 œufs
  • 1 c.a.c (teaspoon) de cannelle

Pour la garniture
  • 1 kg de cottage cheese 0%
  • 430 grs de sucre
  • 500 grs de fromage à la crème 0%
  • 40 grs de farine
  • 135 grs de crème sure à 1% (je n'ai pas trouvé de 0%)
  • 1 c.a.s (tablespoon) d'extrait de vanille
  • 1/4 c.a.c (teaspoon) de sel
  • 5 œufs
  • Framboises (ou autres fruits)
  • Coulis de framboises (ou autre fruits)

Préparation : 

Pour la croute

Préchauffer le four à 180°C.
Mettre les biscuits graham dans un bol et les écraser à la fourchette avec le sucre, la cannelle et l’œuf.
Huiler un moule à manqué (j'ai utilisé un cooking spray) et déposer la pâte au fond du moule. Bien la répartir pour uniformiser la croute. 
Enfourner pour 8 minutes. Sortir du four et laisser refroidir dans le moule.

Pour la garniture

Réduire la température du four à 160°C.

Faire égoutter le cottage cheese au moins 10 minutes.

Pendant ce temps, mettre le sucre et le fromage à la crème dans le bol de votre robot (ou un grand saladier), fouetter à vitesse moyenne jusqu'à ce que les deux ingrédients soient bien mélangés. Ajouter la farine, la crème sure bien mélanger. Ajouter le cottage cheese égoutté et mélanger jusqu'à obtenir une crème homogène.

Verser la crème obtenue sur la croute et enfourner pour une heure et demie. Quand la cuisson est finie, éteindre le four mais laisser le cheesecake dedans pour qu'il refroidisse doucement (environ une heure)
Puis sortir le cheesecake du four, faire le tour du moule avec un couteau pour décoller les bords (ne démoulez pas tout de suite, ce sera plus facile pour la suite. C'est l'erreur que j'ai faite)
Couvrir de film alimentaire et mettre au frais pour 8h minimum.

Enlever le moule, en laissant la partie du dessous. Décoller doucement le fond du gâteau avec une spatule pour enlever facilement le fond du moule (c'est mieux si on veut conserver son moule longtemps car on risque de rayer son moule en coupant les parts)

Faire glisser le gâteau dans un plat de présentation. Décorer de framboises le dessus du cheesecake, mettre un peu de coulis dans un bol à côté, ainsi les amateurs de coulis peuvent en mettre beaucoup et les autres moins ;).

Mon gâteau a craqué sur le dessus, mais je ne saurai vous dire pourquoi. Cela s'est produit durant la cuisson. Il m'aurait peut être fallu arrêter la cuisson plus tôt ?! Si quelqu'un a la réponse je suis preneuse!

Sources : New York Cheesecake  et Ginger Pumpkin Cheesecake,  myrecipes.com

vendredi 18 octobre 2013

Crumble d'endives au jambon et au Red Leicester

Quand j'étais petite mes parents ont régulièrement essayé de me faire manger des endives cuites. Mais pour moi c'était «des endives au jambon, beurk!». J'y ai gouté souvent, mais franchement je n'ai jamais aimé ça. D'ailleurs j'ai mis du temps à apprécier les endives crues aussi. 

Maintenant, j'adore la salade d'endives. Un jour que je regardais un de mes livres de cuisine, je suis tombée sur ce crumble. Pensant que mon amoureux aimait les endives cuites, je me suis dit qu'il était temps pour moi de tenter à nouveau l'expérience avec cette recette. 

Et en fait, il n'aimait pas ça lui aussi! Nous aurions pu manger autre chose mais nous avons choisi de gouter quand même (j'avais une pizza toute prête au cas où dans le congélateur). Et nous avons beaucoup aimé ce plat!

Voici donc une autre façon de cuisiner les endives. J'ai eu envie de faire ce crumble cette semaine, seulement à la base il me fallait de la mimolette. Impossible à trouver ici. Ok, je n'ai pas chercher pendant 1000 ans non plus. Donc on en trouve surement ici, mais je ne sais pas où...

J'en avais vu à l'Épicerie Européenne, mais ils ne l'offrent plus, pas assez de preneurs. Devant mon désespoir la charmante vendeuse m'a proposé le Red Leicester, qui selon elle est le fromage qui se rapproche le plus de la mimolette. Je goûte, ce n'est pas pareil  mais cela se rapproche en effet. 

Je décide de lui faire confiance et j'ai bien fait! Hier soir nous nous sommes régalés! Voici la recette et faites comme nous régalez-vous! Oh fait, la recette est tirée d,un livre qui s'appelle «les copains débarquent» donc c'est forcement rapide à faire ;)!

Crumble d'endives au jambon et au Red Leicester ou Mimolette 



Ingrédients : 
  • 5-6 endives
  • 250 grs de Red Leicester ou Mimolette (j'en avais 230grs environ c'était correct)
  • 4 tranches de jambon de pays ou Prosciutto pour moi ;)
  • 150 grs de beurre (oui je sais...)
  • 200 grs de farine
  • 100 grs de noisettes (plus ou moins, je fais toujours à l'oeil)
  • Sel & Poivre au goût

La petite sauce qui va si bien avec et qu'il ne faut pas oublier quasiment à chaque fois comme moi...
  • 150 ml de crème fraiche épaisse
  • 3 c.a.s (tablespoon) de vinaigre balsamique
  • ciboulette
  • sel

Préparation : 

Préchauffer le four à 200°C.

Dans un grand saladier verser la farine.
Couper le beurre en petits morceaux et le mettre dans le saladier.
Hacher le fromage finement au robot,le mettre dans le saladier et mélanger avec les mains de façon à obtenir une pâte à crumble.
Réserver.

Hacher grossièrement les noisettes et réserver.

Laver et couper les endives en deux. Retirer le cœur de l'endive qui est souvent amer, il s'agit d'un triangle à la base de l'endive. Couper les en fines lamelles et les mettre dans un autre grand saladier (pour mélanger c'est plus facile que dans le plat).
Couper le jambon en fine lanière également (enfin du mieux que vous pouvez car pas toujours évident) et les mettre dans le saladier avec les endives.
Saler & poivrer au goût et mélanger avec les mains encore.

Déposer les lanières d'endives et de jambon dans un plat à gratin. Recouvrir de la pâte à crumble, puis ajouter les noisettes.

Enfourner pour 30 minutes.
Pendant ce temps, on prépare la sauce et on essaye de ne pas l'oublier!

Laver et couper la ciboulette en petits tronçons, réserver.
Mettre la crème fraiche dans un bol, ajouter le vinaigre balsamique et la ciboulette.

Servir le crumble chaud avec la sauce à côté.

Source : Les copains débarquent, Cyril Lignac, Hachette pratique



mercredi 16 octobre 2013

Frites de courge

Cette fin de semaine, nous sommes allés chercher nos citrouilles pour Halloween dans une ferme sur l'Île d'Orléans. Nous sommes repartis avec une brouette pleine de courges pour vraiment pas cher. J'ai ainsi découvert des variétés de courges que je ne connaissais pas. Voici quelques photos de notre «récolte». 
Elles sont un peu floues, vous ne m'en voudrez pas, hein? 

On en a deux autres dehors! De quoi faire de la tarte à la citrouille et plein d'autres choses!
La Hubbard, variété inconnue pour moi, je trouve qu'elle ressemble à un gros coquillage. Je l'attaque ce week-end...
On a ici des courges poires (inconnues), une Butternut, une courge musquée, des courges à frites et des mini-citrouilles
Les courges à frites! Sauf la plus orange qui est une mini-citrouille.
La ferme avait organisé un événement autour de la citrouille, nous avons donc pu nous promener dans un labyrinthe de maïs, la petite a pu faire des jeux, maquillage, retrouver des amis et amies, etc... Son argument pour y aller, outre le fait qu'on voulait une ou deux citrouilles était : «il va y avoir des produits locaux à déguster maman!». Elle me connait bien hein?

Parmi les bacs de courges déjà ramassées (oui, on a fait les fainéants), il y en avait un avec écrit dessus «Courges à frites». Hein, des courges à frites, c'est quoi ça? 
Et là une madame m'a proposé d'y gouter!!! La personne qui les préparait m'a expliqué comment faire. Ce que je fais à mon tour car c'est vraiment bon!

Déjà, il faut la courge, voici une photo en gros plan ;). En même temps, je me dis pourquoi pas essayer avec d'autres courges? Cela devrait marcher aussi? Mais celles-là, je sais qu'elles sont hum miam-miam!






Place à la recette qui n'a rien, mais alors rien, de compliquer! 
Je vais en refaire c'est sur!

Ingrédients :

  • des courges à frites (4 pour les 3 personnes que nous sommes) 
  • de l'huile végétale (suffisamment pour faire frire les frites)
  • Sel & poivre au goût



Préparation : 

Laver les courges. Couper la tête et le «cul». Couper en deux dans le sens de la longueur.
Enlever les graines avec une cuillère à soupe.
Prendre une mandoline ou un bon couteau et couper vos frites.  
La mandoline cela va plus vite, mais c'est un peu dangereux pour les doigts. J'ai toujours les 10 ;)!

Faire chauffer l'huile dans une friteuse (si vous avez la chance d'en avoir une!) ou dans une grande casserole (comme moi)
Il faut suffisamment d'huile pour faire les frites. Faites à l’œil, à mon avis pas moins de 500 ml mais hier soir j'ai pas fait attention, j'ai vidé le reste de la bouteille.

Une fois l'huile chaude, mettre les frites dans l'huile et les cuire. Les égoutter pour enlever un peu d'huile, les saler & poivrer au goût et c'est prêt! 

Vous pouvez les cuire en plusieurs fois et déposer les frites sur une plaque au four à 70°C pour qu'elles restent chaudes et croquantes.

Régalez vous!






 

mardi 15 octobre 2013

Gratin de chou-fleur

Hier soir en faisant mon gratin de chou-fleur, j'ai réalisé que je n'ai pas encore partagé la recette! Quel dommage, depuis le temps que je la fais. En plus, c'est une super recette pour faire manger du chou-fleur aux enfants et elle plait aussi aux grands.

Bon, vous allez me dire le chou-fleur c'est plate, ça pue... Bah non, si ça pue c'est parce que c'est trop cuit, donc ce n'est pas la faute au chou. 
Et puis, c'est coloré, oui oui! Au marché et même au supermarché, on trouve pleins de choux-fleurs : les violets, les oranges, les blancs, les verts. Je vous conseille quand même de commencer avec le blanc. Pourquoi ? Parce que ma fille qui a l'habitude d'en manger, n'a pas franchement trouvé l'fun la version violette! «C'est quoi c'truc bizarre maman? Moi je mange pas ça...». Elle l'a mangé quand même mais avec beaucoup moins d'entrain ;). 
Comme quoi la couleur des aliments est importante.

Voici donc un bon gratin avec une petite béchamel que l'on parfume plus ou moins à ce que l'on souhaite. Moi je mets quasiment toujours de la muscade, je suis classique, je sais.

Cela demande un peu de travail, en fait pas tant que ça, c'est plus la cuisson au four qui est longue, mais cela vaut le coup d'attendre, je vous le dis! 

Place à la recette et bon'app'!

Gratin de chou-fleur

Ingrédients :
  • 1 chou-fleur (frais et beau)
  • 500 ml de lait
  • 2 c.a.s (table spoon) de farine
  • 2 c.a.s (table spoon) de beurre
  • fromage râpé (deux possibilités 150 grs pour plus de moelleux ou juste ce qu'il faut pour gratiner)
  • Noix de muscade 
  • Sel & poivre
Préparation :

Laver le chou-fleur, et le découper en petits bouquets. 
Faire chauffer un grand volume d'eau salée et mettre les bouquets de chou-fleur à cuire 2  min. Égoutter les bouquets et réserver.

Préchauffer le four à 210°C.
Beurrer un moule à gratin.

Préparer la béchamel. C'est très simple, cela demande juste de la patience et de touiller tout le temps. Mettre le beurre dans une casserole, le faire fondre. Ajouter la farine en remuant avec une cuillère en bois (parfois il en faut un peu plus selon le beurre, cela doit faire comme une pâte).

Ajouter le lait petit à petit en mélangeant sans arrêt. La sauce doit épaissir, dès que cela prend un peu rajouter du lait et ainsi de suite.

Une fois tout le lait ajouter, saler et poivrer au goût. Ajouter la muscade une pincée (ou plus si on est très fan). Continuer de remuer jusqu'à ce que la sauce soit épaisse.

Ici deux options : 
- soit ajouter du gruyère (la moitié de la quantité préciser dans les ingrédients) et le faire fondre dans la sauce.
- soit laisser ainsi.

Mettre les bouquets de chou-fleur dans le plat à gratin beurré. Verser la sauce dessus. Mettre le fromage dessus pour gratiner. 
Enfourner pour 35 min.

Laisser refroidir un peu et servir.


Source : Les enfants vont se régaler, Cyril Lignac, éditions Hachette pratique.

mardi 8 octobre 2013

Tofu Général Tao

J'ai testé une nouvelle recette avec du tofu! J'adore ça, c'est vrai que tout seul cela ne goute rien mais accompagné c'est vraiment bon et cela change de la viande ou de la volaille.

Pourquoi «Général Tao», je ne sais pas du tout. Mais le poulet Général Tao est très célèbre, en tout cas par ici. Je me suis encore et toujours inspirée d'une recette parue dans mon Coup de Pouce.

Bon évidement quand j'ai décidé de faire ce plat, je n'avais pas tous les ingrédients, donc bon, j'en ai omis certains, remplacés d'autres... Vous savez comment c'est non ? Je vous mets la recette comme je l'ai faite pour la version originale rendez-vous au bas de la page pour la source.

Ceci dit, ce fut bon et approuvé par toute la famille et même à ma soeur venue nous visiter quelques jours. Elle a même mis la main à la pâte. J'ai accompagné le plat avec de la semoule et comme je n'en avais plus assez!!! J'ai fait des petites carottes poêlées aussi ;).

Cela demande un peu de préparation mais cela vaut la peine, alors allez-y et dites moi ce que vous en avez pensé!

Tofu Général Tao



Ingrédients : 
  • 1 paquet de tofu ferme
  • 125 ml d'eau
  • 60 ml de miel liquide
  • 90 ml de sauce soja 
  • 45 ml de vinaigre de riz
  • 1 c.a.s (table spoon) de gingembre moulu
  • 1 petite pincée de piment en flocon
  • 3 c.a.s (table spoon)de fécule de maïs (Maïzena)
  • 1 c.a.s (table spoon)d'huile de sésame
  • 1 oeuf
  • 60 ml de Panko (miette de pain de style japonais)
  • 1/2 c.a.c (teaspoon) de poudre à pâte (levure chimique)
  • 60 ml d'huile de canola
  • 2 gousses d'ail
  • 1 c.a.s (table spoon) de gingembre frais 
  • Oignons verts (3-4)

Préparation : 

Tapisser deux assiettes de papier essuie-tout (sopalin), égoutter le tofu et le mettre sur l'une des assiettes. Puis déposer l'autre assiette par dessus, pour assécher le tofu au maximum pendant 30 min. Pendant ce temps on prépare la suite.

Dans un bol, mélanger au fouet l'eau, le miel, la sauce soja, le vinaigre de riz, le gingembre en poudre, les flocons de piments, 1 c.a.s de fécule de maïs et l'huile de sésame. Réserver.

Dans une assiette mettre le reste de fécule de maïs et réserver.

Dans un saladier, mélanger l’œuf, le Panko et la poudre à pâte; réserver.

Couper le tofu en dés plus ou moins gros (1cm) environ. 
Rouler les morceaux de tofu dans la fécule de maïs afin qu'ils soient bien enrobés.
Les mettre dans le saladier avec le mélange oeuf, Panko et poudre à pâte. Mélanger délicatement et bien les enrober encore.

Prendre une sauteuse ou grande poêle, faire chauffer la moitié de l'huile à feu vif. Ajouter la moitié des dés de tofu dans l'huile bien chaude et cuire entre 4 et 5 minutes. Retourner les dés en cours de cuisson pour éviter qu'ils se collent entre eux. Les dés de tofu doivent être bien dorés de tous les côtés.
Une fois la cuisson terminée, les retirer de la poêle avec un écumoire et les déposer sur une assiette recouverte de papier essuie-tout (histoire d'enlever un peu d'huile)
Recommencer l'opération avec le reste du tofu avec le restant d'huile, puis réserver.

Éplucher l'ail, le gingembre et les oignons verts, puis les hachés (au robot cela va plus vite).

Mettre à chauffer un wok ou une autre poêle à feu moyen. Lorsque la poêle est chaude, ajouter l'ail, le gingembre frais, les oignons. Cuire en remuant sans cesse environ 2-3 minutes.
Ajouter dans la poêle la sauce réservée, poursuivre la cuisson encore 1 minute le temps qu'elle épaississe un peu.
Ajouter les dés de tofu, mélanger délicatement pour bien les enrober de sauce.

Verser le tout sur l'accompagnement de votre choix (que vous aurez préparer en même temps, hein? pour que cela reste chaud ;)), servir et déguster!

Source : Coup de Pouce, numéro avril 2012, pour la recette originale c'est ici.

lundi 7 octobre 2013

Tarte tatin à l'ancienne (poireaux/jambon)

Cela fait des jours et des jours que je me demande avec quelle recette faire mon comeback! Je commence mes textes dans ma tête et puis finalement bah, je change d'idée. J'ai aussi eu mes envies de partager une recette que je vais faire, que je fais et qui finalement est, comment dire, ratée! Et oui, cela m'arrive aussi ;).

Finalement en faisant le tri des photos que j'avais sur l'ordi, mon téléphone et ma tablette (c'est fou la quantité de photo de bouffe que j'ai, plus que de ma fille, ça craint non?), j'ai remis la main sur celles de cette tatin. Là, je me suis aperçue que je ne vous ai jamais parlé de cette tatin. C'est pourtant un classique chez nous.

De plus, c'est la saison des poireaux, les prix sont raisonnables (hourra, vive le congélo!) donc c'est le bon moment pour vous proposer de la réaliser! 

Super simple, super bon et finalement relativement rapide à préparer. Le plus long c'est de nettoyer et couper les poireaux. Pour la pâte, vue que je ne trouve pas ici de tarte toute prête roulée, je fais la recette ''tarte salée'' de tupperware, rapide et facile encore une fois. Je pourrais la publier ici si vous le voulez, dites-le moi.

Bon Ap' comme on dit et à très vite!

Tarte tatin à l'ancienne



Ingrédients :
  • 1 pâte à tarte (brisée ou feuilletée ou votre recette)
  • 1 kgs de poireaux (2-3 poireaux selon la taille)
  • 100 grs de jambon blanc (2-3 tranches)
  • 3 c.a.s (table spoon) de crème fraîche épaisse
  • 3 c.a.s (table spoon) de moutarde à l'ancienne
  • 70 grs de beurre
  • 1 pincée de noix de muscade
  • Sel & poivre au goût

Préparation : 

Préchauffer le four à 210°C.

Dans un saladier, mélanger la crème fraîche et la moutarde à l'ancienne, puis réserver.

Laver et couper les poireaux en rondelle en partant de la base. Il faut essayer de faire des rondelles de la même grandeur pour que le rendu soit plus esthétique.

Mettre le beurre dans une poêlé et le faire fondre. Ajouter les rondelles de poireaux, les faire revenir quelques minutes (7) pour qu'elles blondissent. Ajouter un peu d'eau si nécessaire et les retourner de temps en temps. 
Ajouter la muscade, saler et poivrer.

Pendant la cuisson des poireaux, couper le jambon en lanière et réserver.
 
Beurrer le moule à tarte et y déposer les rondelles de poireaux. Ajouter par dessus les lanières de jambon, puis le mélange crème et moutarde en lissant avec le dos d'une cuillère ou une spatule.

Recouvrir le tout avec la pâte à tarte, presser les bords sur la paroi du moule.

Enfourner pour 25 minutes. Dès la sortie four, prendre un plat de service (ou assiette aussi grande, voir un peu plus que le moule à tarte), le poser sur le moule et renverser la tarte pour le démoulage. Récupérer les parties restées dans le fond du moule, les replacer sur la tatin si nécessaire. Cela arrive parfois.

Servir et déguster!

Source : Mes tatins salées et sucrées de Nathalie Combier, Edition Minerva.

jeudi 18 juillet 2013

Saumon en papillote au BBQ

J'ai beau avoir une centaine de livres de cuisine, parfois l'inspiration n'est pas là. Et le temps de consulter tous mes livres pour trouver les idées pour le souper, et bien c'est plus l'heure de souper! C'est vrai que, parfois, je suis un peu beaucoup à la bourre.

Bref, l'autre soir j'avais sorti des filets de saumon du congélateur, mais je ne savais pas comment les cuire. J'avais surtout envie de les cuire différemment ;). J'avais envie de BBQ aussi donc il fallait trouver la recette qui collait bien, surtout que mes filets sont sans la peau.

Alors si vous avez des filets de saumon sans peau et un BBQ voici une recette bien sympa à agrémenter comme vous le souhaitez. La base est quand même la papillote donc on peut aussi faire la recette avec un four, mais au BBQ c'est plus hot! J'ai servi le saumon avec une petite salade bien fraiche de lentilles corail et quelques tomates.

Saumon en papillote au BBQ


Ingrédients :
  • 60 ml de beurre (désolée j'ai pas eu le temps de peser...) à température ambiante
  • quelques brins de persil frisé de quoi faire une c.a.s (table spoon) de persil haché (coriandre ou autre le tour est de faire un beurre aromatisé)
  • 2 citrons verts (limes)
  • 1 c.a.s (table spoon) huile d'olive
  • 1 c.a.s (table spoon) de sucre roux
  • 1/2 c.a.c (teaspoon) de piment (ou plus si vous aimez)
  • 3 ou 4 filets de saumon sans la peau
  • 1 mangue
  • 1 petit morceaux de gingembre frais

Préparation : 

Préparer le beurre aromatisé, en mélangeant le beurre à température ambiante avec le persil et former avec le tout un boule ou un petit boudin et remettre le tout au frais. Et le plus important, NE PAS L'OUBLIER! Ce que évidement j'ai fait ;) !

Presser un des citrons verts de manière a en récupérer 30ml environ, réserver. Laver l'autre citron et le couper en tranches fines, réserver.

Dans un bol mélanger le jus de citron avec l'huile d'olive, le sucre et le piment. Mélanger jusqu'à ce que le sucre soit fondu.

Éplucher et découper la mangue en tranche et ou petit morceaux (la prochaine fois je ferai que des petits morceaux, c'est meilleur), réserver.

Faire chauffer le BBQ pour que la température soit  autour des 200°C.

Préparer vos papillotes avec un morceau de papier aluminium (en dessous) et un de papier parchemin (au dessus). Déposer un filet de saumon au centre de chaque papillote et verser le jus de façon équitable. Ajouter les rondelles de citron sur le saumon et les morceaux de mangues. 

Fermer les papillotes de façon le plus hermétique possible. Les mettre sur la grille du BBQ et laisser cuire pour 10-12 minutes. Vérifier la cuisson, le saumon doit se détacher facilement avec une fourchette.

C'est au moment de servir qu'on dépose sur les filets un petit morceau de beurre au persil... Bah le mien je m'en servirai une autre fois il est au congélateur maintenant!

Sources : recette inspirée de celle trouvée sur le site de  Metro, mon épicier! qui a l'air pas mal bonne aussi !

dimanche 14 juillet 2013

Confiture Pamplemousse Gingembre

Il faut que je vous avoue un truc. Je suis dans une phase confiture. J'ai envie d'en faire tout de temps. Cela m'a pris comme ça. Tout à commencer, le jour où, va savoir pourquoi j'ai acheté des pamplemousses à moitié prix dans le rack de fruits et légumes à consommer rapidement. Je n'aime pas le pamplemousse, seulement mon chéri, sauf que là j'en avais un peu beaucoup pour lui tout seul.

C'est là que je me suis dit et si je faisais de la confiture? Quelques recherches sur le net plus tard (je n'ai pas de livre sur les confitures, je ne pensais même pas un jour m'y mettre!) voici une recette de confiture que je partage avec vous. Mon chéri l'apprécie beaucoup. Sa maman est une pro des confitures, il est donc habitué aux bonnes confitures, il est exigeant du coup. 

Cela fait un bout que je voulais partager cette recette avec vous, mais j'avais perdu la source, impossible de mettre la main dessus. Donc plus de recette, plus de notes, plus rien. Puis j'ai fini par la retrouver, la faire à nouveau pour être sure que c'est la bonne et attendre le verdict de mon homme. Voici donc la recette...

Confiture Pamplemousse Gingembre
En tartine...

Résultat en pots

Ingrédients : 
  • 4 pamplemousses
  • 250 grs de miel liquide
  • 250 grs de sucre
  • 15 grs de gingembre frais
  • 1 c.a.c d'agar-agar

Préparation :

Laver un pamplemousse et prélever son zeste. 
Faire bouillir de l'eau, y mettre les zestes et les plonger dans l'eau 3 minutes. 
Les refroidir avec de l'eau froide et les égoutter. 
Les sécher avec un morceau de sopalin et hâcher les zeste. Réserver. 

Mettre le sucre et le miel dans une casserole. 
Porter le mélange à ébullition sans mélanger, le sucre doit être fondu. Attention bien surveiller quand même pour pas que cela vire au caramel non plus... Je mélange un peu à la fin une fois que je ne vois plus que des bulles dans la casserole. 

Pendant ce temps prélever la chair des pamplemousses sans les petites peaux et en retirant au maximum les pépins. Les réserver dans un saladier avec les zestes hachés.
Éplucher le gingembre et le râper. Mettre le tout avec la chair de pamplemousse.

Une fois le sucre et le miel en ébullition, ajouter la chair de pamplemousse, les zestes et le gingembre. Mélanger un peu et laisser confire pendant une petite heure. Ajouter l'agar-agar à la fin, mélanger et faire bouillir une ou deux minutes. 
L'agar-agar est non présent dans la recette principale, mais je trouvais, personnellement, la confiture trop liquide. Cela donne du coup un look de marmelade à ma confiture et elle se tient bien sur les tartines ;) Vous pouvez ne pas en mettre. 

Pour la mise en pot, j'utilise la technique de ma belle mère qui ébouillante ses pots et couvercles avant de les remplir. Puis, on rempli le pot, on le ferme et on le met la tête à l'envers à refroidir toute une nuit. Ensuite direction le placard à confitures jusqu'à consommation !

Sources : Épicurien